L'engagement au L.A.S.

 

La journée des droits des femmes

Le 8 mars 2019

Le 8 Mars 2019, s’est déroulée la journée internationale des droits des femmes qui a eu lieu au sein du lycée Albert Schweitzer de Mulhouse organisée par des étudiants de première année de BTS SAM soutenus par leurs professeurs Mme Hafidi et Mme Zennou. Lors de cette journée, la mairie de Mulhouse, de nombreuses associations ont été représentées   telles que CIDFF, RueL’, « Elles bougent », FEHR, Alsace active et Mme Bretz docteur et enseignante Au Lycée Albert Schweitzer… lors d’une table ronde pour échanger avec des élèves et étudiants autour de l’égalité femme-homme. En effet, Madame le Maire de Mulhouse Michèle Lutz était l’invitée d’honneur de cette journée. D’après elle, en tant que femme il faut réagir de manière élégante et toujours veillé à se faire respecter, il ne faut jamais se laisser abattre et toujours prendre de la hauteur car nous avons tous les mêmes droits que l’on soit homme ou femme, mettant en évidence la célèbre citation de Simone Beauvoir ‘’ on ne naît pas femme on le devient’’. Durant cette journée de multiples sujets tous en rapport avec la femme ont été abordés.


Le premier sujet de ce débat a été de savoir si les inégalités homme et femme ont évolué. D’après les intervenants cette journée est la preuve que les inégalités femme-homme ont bien évolué à travers le temps notamment avec l’exemple des grandes évolutions tel que l’accès massif des filles à la scolarité. Cependant, cette évolution n’est pas à son apogée car il reste encore de grands pas à faire et il faut garder à l’esprit que cette journée est un moyen de faire un bilan sur les inégalités femme-homme.


De plus, un des autres sujets qui a été abordé a été de savoir s’il fallait mettre de côté nos coutumes pour avancer en inégalité. D’après les intervenants, la notion d’inégalité a malheureusement traversé toutes les cultures, la mixité scolaire s’est faite en France seulement vers 1974. Cependant, il ne faut pas étouffer les notions d’inégalités sous la religion ou les traditions ; il faut avant tout se respecter les uns les autres quelques soient nos cultures ou l’éducation qui nous a été transmise.


Un autre sujet traité cette journée, a été de savoir qu’est-ce que le harcèlement. Selon les intervenants, un harcèlement constitue un acte répétitif que ce soit moral physique ou verbal. Ils existent différents type d’harcèlement dont celui qui peut nous toucher, nous, étudiants, il s’agit du harcèlement scolaire qui s’est amplifié avec les nouvelles technologies tels que les réseaux sociaux mais aussi le harcèlement de rue qui concerne majoritairement les filles. Il faut se rappeler qu’il faut rester avant tout solidaire lorsque nous sommes témoin d’un harcèlement, car il est de notre devoir d’adulte ou de pré-adulte d’intervenir que ce soit pour aider un camarade ou un citoyen dans la rue.

    

Un autre sujet abordé approché a été de savoir l’opinion de chacun sur la présence des femmes dans l’industrie. En effet, les femmes sont bel et bien présentes dans le domaine de l’industrie, mais elles sont malheureusement sous représentées. A l’époque les filles n’avez pas le droit d’allées dans des lycées techniques car elles étaient trop minoritaires. Les garçons ne sont pas nés pour travailler dans les usines de même les filles ne sont pas nées pour toutes être coiffeuses ou sages-femmes. Aujourd’hui, la loi ne fait pas de différence entre la scolarité féminine et masculine.  Le but de l’association FEHR est de créer un dynamisme et un réseau pour que les femmes puissent accéder au métier qu’elles souhaitent ; de même pour les hommes. Il n’y a pas de métier féminin ou masculin, il faut chercher notre voie là où on peut la trouver et la créer et pour que les mentalités changent, il faut entraîner les jeunes gens, les hommes mais également les femmes et surtout lutter contre les stéréotypes. 


Le dernier sujet traité lors de cette table ronde concernait les solutions existantes pour lutter contre le harcèlement. D’après les intervenants, la société actuelle a mis en place de nombreuses solutions pour lutter contre le harcèlement que ce soit à l’école ou bien au travail, telles que les associations et les numéros verts. Il faut garder en tête qu’il ne faut pas avoir honte de se faire accompagner et aider lorsqu’on subit du harcèlement car accepter de se faire aider est déjà un grand pas en avant.


La journée s ‘est terminée autour de la présentation d’un combat féminin au 17ème siècle à Port Royal ; sujet abordé par Mme Michèle Bretz Docteur en Histoire et professeur au Lycée A. Schweitzer.  Le combat féminin ne date pas d’hier mais n’est malheureusement pas terminé.

 
 
 
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
 

La semaine du cœur

Le 1 avril 2019

Lundi 1er avril a débuté la Semaine du Cœur à 10h au L.A.S sur l’air emblématique des restos du cœur avec Pascal Michel au saxophone. Des danseurs ont également rendu l’événement plus festif encore.

 
 
 

L'UNSS

Le 3 avril 2019

L'Unss danse a remporté la rencontre académique Le 3 avril dans le Bas -Rhin . L'aventure artistique et leur engagement se poursuivront aux championnat de France UNSS au mois de mai . Bravo à eux !

CEROVIKU Argjenda 206

EILER Alexandre 205

ELIA Lorena 205

GISSINGER Marisa 205

HERBERT Manon 205

ISGANDARLI Habiba 205

KOENSGEN Apolline 206

LITZLER Morgane 205

PIGEROULET Anna 205

RINGENBACH Pierre 203

RIVIERE Solène 205

ROTH Léo Paul 203

WEISS Elsa 206

ZINNIGER Lucie 205

ZUSCHLAG Dorian 211

LES Jeunes officiels :

FERRAJOLO Monica 1S2

FIRSCHING Lyne 1S2

ARNOLD Lucie

MEKKAK Chadi 203